Recrutement des cadres: le baromètre trimestriel au plus haut

Six entreprises sur dix comptant plus de 100 salariés dans ses effectifs ont recruté au moins un cadre au troisième trimestre, une proportion plus vue depuis 2002, selon une enquête de l’Association pour l’emploi des cadres (Apec) publiée mercredi.

L’indicateur a atteint 60% au troisième trimestre, en progrès de trois points par rapport au même trimestre de 2016, et en ligne avec les prévisions de recrutements de cadres publiées en juillet par l’Apec qui s’attend à un record d’embauches en 2017.

Il était descendu sous les 45% début 2009 (sous 40% fin 2005) pour remonter autour de 55% de la fin 2010 à 2015, et depuis aux alentours de 58%.

«On est au point le plus haut depuis le lancement de l’indicateur», a commenté Pierre Lamblin, directeur du département études de l’Apec. Au démarrage du baromètre, fin 2001, 67% des entreprises avait déclaré avoir réalisé au moins un recrutement de cadre au cours du trimestre achevé, mais elles n’étaient plus que 57% au premier trimestre 2002, a-t-il précisé.

Par ailleurs, 55% des entreprises prévoient de recruter au moins un cadre au 4e trimestre et parmi elles, 7 sur 10 sont certaines de réaliser ces embauches, indique ce baromètre, basé sur les réponses d’un panel de 750 entreprises de plus de 100 salariés représentatives du secteur privé.

Dans un climat économique favorable, «le niveau de confiance des entreprises restera solide d’ici la fin d’année après un troisième trimestre particulièrement porteur», souligne dans un communiqué Jean-Marie Marx, directeur général de l’Apec.

«Certains secteurs, comme la construction ou les activités informatiques sont particulièrement bien orientés mais risquent de se heurter à des difficultés de recrutement», ajoute-t-il.

Dans la construction, 70% des entreprises rapportent avoir recruté au moins un cadre au troisième trimestre, soit un niveau «historiquement haut», selon l’Apec.

Autre signe d’un climat porteur, les entreprises sont «plus enclines à recruter des jeunes diplômés» (40%, +3 points par rapport au troisième trimestre 2016).

Dans ses prévisions anuelles, publiées en juillet, l’Apec tablait sur 215.000 recrutements de cadres dans le privé en 2017 (+5,4%), 225.000 en 2018 et 236.000 en 2019.