Conseils avant d’acheter son casque moto

,

Intégral, modulable, jet, cross-over, vintage… les catégories des casques sont nombreuses, avec des déclinaisons plus ou moins importantes pour chaque catégorie. Faire un choix adéquat n’est pas facile dans ce contexte, surtout que les modèles et les nouveautés ne cessent d’arriver sur le marché. Ce guide rapide vise à vous orienter dans cette acquisition vitale pour tout motard.

Différents catégories de casques

Le choix d’un casque moto dépend en premier lieu de l’utilisation et du type de moto que vous pilotez. Si vous montez sur des pistes ou des autoroutes, vous aurez l’obligation de vous procurer le casque dit intégral. C’est le seul qui soit homologué pour un tel usage car, couvrant l’ensemble de la tête et du visage, il offre un niveau de sécurité maximal. Pour sa part, le casque Jet est ouvert, plus léger et facile à enfiler et à enlever. De ce fait, il est un parfait accessoire pour les virées en ville surtout qu’il offre un large champ de vision. Il se décline en plusieurs variétés, les unes plus ouvertes que les autres. Quant au casque modulable, il est un compromis entre les deux premiers. Vous pouvez tantôt l’utiliser comme un intégral, tantôt comme un jet. Seulement, assurez-vous d’abord qu’il est homologué pour l’usage que vous voulez en faire.

Un casque à votre mesure

Bien choisir le casque de moto idéal, c’est aussi opter pour un modèle de casque moto Speedway qui sied à votre tête. Plus grand, il ne sera pas sécurisant. Trop petit, il risque de provoquer des douleurs. A l’achat, vérifiez qu’il soit légèrement serré et qu’il ne bouge pas lorsque vous tournez la tête. Avec le temps, il s’ajustera. Avant d’opter pour un modèle, n’hésitez pas à utiliser un mètre de couture pour connaître vos mensurations. Celles-ci varient généralement entre 48 et 65-66 cm, ce qui correspond aux tailles 4XS et 3XL. Il existe un tableau de correspondance qui sera d’une grande utilité.

Un casque qui tient en place

Même sur mesure, un casque ne restera pas en place s’il ne dispose pas d’un système d’attache adéquat. Il existe plusieurs types de serrages, plus ou moins faciles et efficients. Le plus difficile, appelé double D ou boucle à double anneau, est aussi le plus efficace et le seul autorisé pour un usage sur circuit. Les boucles automatique et micrométrique se distinguent par leur facilité et leur adaptabilité à l’usage en région urbaine.

Combien coûte un bon casque ?

Vous l’avez compris, le prix ne devrait pas être le premier critère de choix d’un casque. Les coûts varient selon les catégories et les modèles mais généralement ils se situent entre 100 et 500 Euros. Il faudra ajouter des accessoires, pour ceux qui le désirent, comme l’antivol, le Bluetooth, les lunettes solaires ou les bouchons d’oreille. Quant aux casques de collection, compter beaucoup plus.