Trois ans après l’arrêt du projet, les Google Glass reçoivent une mise à jour

Google a publié une nouvelle mise à jour pour les Google Glass. L’ambitieux projet de réalité augmentée datant de 2014 a connu un échec cuisant et a été abandonné. La technologie reste utilisée par des professionnels.

Les Google Glass reviennent après trois ans d’absence. Elles ont reçu une nouvelle mise à jour cette semaine. L’appareil avait fait beaucoup parler de lui lors de sa sortie en 2014. Il est constitué d’une caméra et d’un projecteur permettant d’afficher un écran sur le verre des lunettes et d’enregistrer ce que voit le porteur. Après avoir reçu de nombreuses critiques notamment sur son aspect grotesque, sur la faiblesse de sa batterie et sur son prix de 1500 dollars, ce premier essai de Google dans la réalité augmentée a été abandonné. Le moteur de recherche avait décidé de jeter l’éponge en 2015 et d’arrêter son développement.

La mise à jour corrige quelques bugs, met à niveau l’application «MyGlass» pour smartphone et ajoute un support Bluetooth. Ce dernier permet de connecter différents accessoires comme un clavier ou une souris à la paire de lunettes. Si Google a torpillé le projet pour le grand public, il continue de vendre son produit aux professionnels. Cette technologie permet à des ingénieurs, des médecins ou à des ouvriers spécialisés d’accéder à des informations tout en conservant les mains libres. En 2014, des contrôleurs de la SNCF avaient expérimenté l’appareil.

Une technologie tournée vers le monde professionnel

Cette percée dans le monde du travail est discrète, mais un marché existe pour ce type de produits. Des sociétés tierces développent toujours des logiciels utilisant cette technologie dans le domaine industriel et médical. Outre Google, plusieurs autres entreprises conçoivent des lunettes de réalité augmentée visant exclusivement les professionnels. L’entreprise Optinvent avec sa gamme Ora propose par exemple une assistance visuelle pour des techniciens spécialisés. Plus récemment, Vuzix a sorti son modèle M300 à usage industriel.

Depuis quelque temps, la réalité augmentée commence à faire son retour dans le grand public. Apple a récemment lancé son ARKit, boîte à outils pour informaticien facilitant la conception d’applications en réalité augmentée. Des rumeurs indiquent également que l’entreprise travaille sur une paire de lunettes. Microsoft a sorti l’année dernière son HoloLens, casque permettant de superposer des objets en 3D sur le monde réel. Cet appareil est équipé de deux prismes, un devant chaque œil, sur lesquelles sont projetées des images. Le porteur peut alors voir des objets, des personnages et des animations dans son champ de vision, donnant l’illusion d’une présence dans le monde physique. Le concept de base est proche de celui des Google Glass. L’HoloLens est cependant beaucoup plus évolué et dispose de capteurs analysant la pièce dans laquelle l’utilisateur se trouve afin d’adapter les projections. Ce processus permet de donner une cohérence entre les logiciels et l’environnement: par exemple, les personnages virtuels ne traverseront pas les murs.

mm
Auteur sur le Magazine inktomi.fr depuis 2015, je partage ma passion pour le monde high tech en rédigeant des articles traitants de technologie principalement. Passionné de technologie depuis très jeune, j’ai fais mes premiers pas dans ce monde dès la sortie de mon bachelor en science économique. Au plaisir d’échanger.