Ligue Europa : nouvelle victoire probante pour Nice face au Vitesse Arnhem

L’OGC Nice a enchaîné une deuxième victoire consécutive en Ligue Europa en battant facilement le Vitesse Arnhem (3-0).

Grâce à un but du supersonique Saint-Maximin et à un doublé de Plea, Nice, qui a éteint le Vitesse Arnhem (3-0), a pris une belle option pour la qualification jeudi à l’Allianz Riviera, lors de la deuxième journée de la Ligue Europa. Avec deux victoires en autant de matches depuis le début de la compétition, les hommes de Lucien Favre partagent désormais la première place du groupe K avec la Lazio de Rome (6 points chacun) avant le duel qui opposera les deux formations, le 17 octobre sur la Côte-d’Azur.

Plea efficace

On est bien loin du Gym de la saison dernière, qui, dépassé dans la même compétition, ne comptait alors aucun point. Il faut dire que les buteurs Plea (quatre buts en deux matches), et Saint-Maximin ont fait des étincelles. Si le début de rencontre était équilibré, si les Néerlandais, joueurs, s’offraient quelques opportunités par Rashica (6ème), Foor (12ème) ou Matavz (15ème), les Niçois allaient rapidement prendre l’avantage, sur un coup de pied arrêté. Dante déviait au deuxième poteau un corner de Lees-Melou. Lâché par Büttner, Plea reprenait de volée du gauche et inscrivait son troisième but de la compétition (1-0, 16ème).

Saint-Maximin à toute allure

Après ce premier quart d’heure où le Vitesse avait tenté de faire plier le Gym, les Néerlandais venaient de prendre un premier uppercut. Le deuxième survenait juste avant la pause. Alors qu’il avait déjà tenté sa chance sans succès (20ème), Saint-Maximin réussissait l’action du match. Partie en contre à 70 mètres des buts adverses, la plus chère recrue de l’histoire du club azuréen semait tous ses adverses pour décocher, à l’entrée de la surface, une frappe croisée imparable du droit (2-0, 45ème). Ce but exceptionnel, à onze touches de balle et célébré d’une rondade-flip digne d’un Djibril Cissé des grands soirs, scellait le match.

Coupure de courant dans le stade

D’autant plus que les acolytes d’attaque de Saint-Maximin étaient au diapason. Lees-Melou, fin et appliqué, obligeait Pasveer à un bel arrêt (23ème). Balotelli, altruiste et travailleur, lui, ne parvenait pas à marquer malgré plusieurs possibilités (40ème, 44ème, 48ème). Alors que Nice maîtrisait la partie, une coupure de courant d’un gros quart d’heure à la 51ème minute, permettait au Vitesse de revenir dans la rencontre. Le coup franc de Bruns frappait même le poteau de Cardinale (64ème). Mais solides, Dante et les siens gardaient leur but inviolé.

Un troisième pour la route

Mieux encore pour la différence de buts, en fin de partie, Plea s’extirpait du marquage et inscrivait un doublé d’un tir puissant au premier poteau (3-0, 81ème). Les supporteurs niçois pouvaient exulter, et commencer, comme l’entraîneur Lucien Favre qui économisait Balotelli, Seri et Saint-Maximin, à penser à la réception de Marseille, dimanche soir.

mm
Rédacteur en chef du site inktomi.fr spécialiste des nouvelles technologies. Il publie des actualités liées au high tech, au web et les smartphones. Il est actuellement Gérant de la société inktomi, une agence web basée Aix-En-Provence.