E3 2017 : Pokemon, Mario, Metroid… Nintendo relance sa machine de guerre

Après les annonces-chocs d’Ubisoft, qui a gagné la palme de la meilleure conférence, au tour de Nintendo de montrer sa force. En seulement 25 minutes de keynote, la société japonaise a affirmé qu’elle comptait gagner la bataille des consoles « next generation » et s’imposer face à ses rivaux au rayon des franchises blockbusters.

Le plus surprenant ? Une petite série d’annonces infimes a suffi à déclencher une liesse générale. Un seul logo de Metroid Prime 4, une vidéo de Super Mario Odyssey et une annonce sans image d’un nouveau Pokémon ont fait hurler de joie les fans du monde entier. Les investisseurs se sont frotté les mains. Nintendo est toujours aussi populaire et a de fortes chances de renouer avec le succès. L’éditeur a stratégiquement orienté sa conférence uniquement sur la jeune Switch (sortie en mars dernier), qui s’impose un peu plus comme une console incontournable.

Super Mario Odyssey, vers un nouveau chef-d’œuvre ?

Chaque console Nintendo s’est appuyée sur un jeu Mario. La Switch ne dérogera pas à la règle. Vendu à plus de 300 millions d’exemplaires, le plombier moustachu reste l’image de marque de la franchise. La présentation de Super Mario Odyssey fait état d’un jeu ambitieux proche du très culte Mario 64 avec un game design qui permet à notre Italien préféré de prendre le contrôle de ses ennemis et des objets autour de lui. Le chapeau magique Chappy offre ainsi au héros le pouvoir d’échanger son corps avec son environnement. Pluralité des situations de jeu, mode multi-joueurs inédit, couleurs chatoyantes, décors magnifiques, de l’humour à n’en plus finir et un mariage arrangé à empêcher entre la princesse Peach et le méchant Bowser… Ce nouvel opus a de quoi réjouir, même les plus sceptiques. Nous verrons bien si ce Super Mario Odyssey, en vente dès le 27 octobre, connaîtra le même succès que le Zelda : Breath of the Wild, qui a presque atteint les trois millions d’exemplaires.

Deux annonces qui mettent les joueurs en émoi

Sur les réseaux sociaux, certains internautes songent sérieusement à s’offrir une Switch simplement pour pouvoir jouer au nouveau Metroid. C’est dire ! Pour comprendre l’engouement que suscite ce Metroid Prime 4, il faut se mettre à la place des joueurs qui attendent cette suite depuis dix ans. Alors qu’ils ont été popularisés sur Gameboy et la Super Nintendo, c’est avec la GameCube que les trois premiers épisodes ont gagné leurs lettres de noblesse. La série d’action-aventure à la première personne plonge l’utilisateur dans un space opera survolté où nous affrontons des pirates de l’espace. Seul bémol : Retro Studio, le concepteur historique, ne travaillera pas sur le projet. Les Texans qui avaient relancé la licence sur GameCube sont trop occupés avec les Donkey Kong, autre grand titre de Nintendo. Le producteur de Metroid, Kensuke Tanabe supervisera ce quatrième épisode avec une toute nouvelle équipe. La date de sortie est encore inconnue, mais l’objectif est clair : dépasser le succès du premier Metroid Prime de 2003 écoulé à plus de deux millions d’exemplaires.

2018 marquera le grand retour des monstres de poche. « La nouvelle maison des Pokémon est la Nintendo Switch », a annoncé la firme. Mais oui, vous avez bien lu ! Une nouvelle aventure des créatures japonaises est cours de développement. Après le succès planétaire de Pokémon GO (650 millions de téléchargements), il est logique de capitaliser sur la licence qui a toujours porté chance aux consoles Nintendo.

Bis repetita

Si l’on fait le bilan, Nintendo s’est surtout contenté d’annoncer des suites à ses licences phares. De nouveaux Kirby et Yoshi sont prévus pour l’année prochaine. L’univers de Zelda Breath of the Wilde devrait bénéficier de deux contenus supplémentaires, qui présenteront de nouvelles cartes. Il faudra garder un œil sur Xenoblade Chronicles 2 qui arrivera pour Noël. Après un premier jeu assez remarquable, ce RPG (jeu de rôle) japonais devrait séduire les amateurs de Final Fantasy. La firme japonaise ne néglige jamais les joueurs de son pays qui représentent une grande partie des ventes. L’annonce il y a quelques semaines de Monster Hunter sur la Switch a fait bondir le cours en Bourse de la société, la propulsant à un niveau qu’elle n’avait pas atteint depuis 2009. C’est aussi l’un des aspects importants de l’E3, rassurer les investisseurs. Mission largement accomplie pour Nintendo.

mm
Professeur de français, je suis également rédactrice pour inktomi.fr. J'écris principalement pour la partie High Tech qui m'intéresse particulièrement, mais il m'arrive aussi de poster sur d'autres sujets au gré de mes envies.