La démarche écolo de Kaporal qui recycle vos jeans !

Kaporal

Depuis quelques années, la marque Kaporal, originaire de Marseille, organise une opération de recyclage de vos vieux jeans. Zoom sur une opération hors norme ! Quand Kaporal se veut écolo…

Depuis maintenant trois ans, Kaporal renouvelle l’opération « Recycle ton jean ». Cette opération qui consiste à récupérer vos vieux jeans, en échange d’un bon de 20 euros à valoir sur l’achat d’un jean de la marque, s’inspire du principe de l’économie qu’on appelle circulaire. La mode, en effet, ne cesse de se renouveler et les habits se démodent donc très vite. Que deviennent-ils à ce moment-là ? Kaporal, comme d’autres marques avant elle, a décidé d’agir en entreprise éco-responsable et de diminuer son impact sur l’environnement, en recyclant vos vieux denims. Les jeans récupérés sont démontés et réutilisés pour la création de nouveaux produits dans des ateliers d’insertion, dont le fameux atelier 13 A’tipik de Marseille.

Une nouvelle vie pour vos denims…

Depuis le lancement de cette opération, environ 15000 jeans ont été ramenés dans les nombreux points de vente que possède la marque en France. Ils sont devenus des nappes, des coussins ou des cache-pots. C’est l’atelier de réinsertion 13 A’Tipik qui s’est occupé des transformations. Cet atelier d’insertion marseillais, agréé par l’Etat, est une petite entreprise d’économie solidaire tournée vers l’environnement et le handicap. Elle privilégie le travail artisanal et le fait main et propose des collections en petites séries et se tourne actuellement vers des collaborations avec des stylistes et des créateurs. C’est d’ailleurs avec la styliste Emma Berger, qui œuvre avec la marque lyonnaise CAE, que cet atelier va créer des jupes, des tee-shirts, des sweats, des vestes ou même des accessoires pour la ligne Jean de Nîmes, ligne totalement made in Marseille de la marque Kaporal. Démarche écolo s’il en faut, vos vieux jeans passés de mode deviennent des tenues mode aux tendances vintage !

Une nouvelle tendance ?

Il est vrai que cette opération reste cependant limitée. Les vêtements qui en résultent ne peuvent donc être trouvés que dans une quinzaine de points de vente. La marque a pourtant bien conscience de l’impact positif que cette opération a sur son image de marque et songe donc à la développer dans les années qui viennent. Elle a même l’idée d’un Rendez-Vous, qui tous les six mois, permettrait d’étoffer la collection de la ligne Jean de Nîmes en collaboration avec un collectif de créateurs. Cette idée est en phase avec le développement de la marque Kaporal. En effet, le réseau de boutiques et de points de vente de la marque ne cesse de s’agrandir, preuve de sa bonne santé, et avec le tournant du digital, les dirigeants envisagent de mutualiser les stocks afin de pouvoir répondre plus facilement aux demandes des clients. Les ventes en ligne de la marque ont d’ailleurs beaucoup progressé et la marque est de plus en plus présente à l’internationale. Son ambition est d’ailleurs d’ouvrir des boutiques à Francfort et à Barcelone dans l’année qui vient. Cette bonne santé internationale a une autre visée : le but ultime de Kaporal est de redonner toutes ses lettres de noblesse à la toile de Nîmes. Que Marseille redevienne la capitale du denim qu’elle était dans les années 1980 !

mm

Rédacteur en chef du site inktomi.fr spécialiste des nouvelles technologies. Il publie des actualités liées au high tech, au web et les smartphones. Il est actuellement Gérant de la société inktomi, une agence média basée à Paris.